République Démocratique du Congo



Cacher les InformationsPrésentation de la Province


Introduction
Cette sous-partie a pour vocation de présenter la province de Maniéma et tout particulièrement ses potentialités énergétiques. Ainsi, pour présenter la province de la façon la plus cohérente, il conviendra de présenter les différents aspects (démographiques, économiques et énergétiques) constituant le profil de la province. Dans un second temps, la carte de la province illustre le profil présenté. Enfin, les cartes et fiches projets territoriales complèteront l’analyse des sites et potentialités énergétiques de la province.

Profil de la province

1. Superficie, population, densité
Située au centre de la République Démocratique du Congo, la province de Maniema couvre une superficie de 132.250 km2 avec une population estimée à 2.501.450 habitants en 2010, soit une densité de 19 hab/Km2. Maniema est une province enclavée, située entre plusieurs autres provinces.

2. Situation économiques

Autrefois grenier agricole pour les provinces voisines du Katanga, Orientale et le Kasaï Oriental qu’elle approvisionnait en riz, manioc, bananes et autres denrées agricoles, la province de Maniema dépend aujourd’hui de ces provinces qu’elle approvisionnait autrefois.
Les cultures qui y sont développées sont les suivantes:
- Les cultures vivrières : Le riz paddy, le maïs souvent en association avec le Manioc et/ou l’arachide, le niébé, l’arachide, la banane plantain constituent les cultures de base dans l’alimentation de la population.
- Les cultures pérennes : café robusta, coton, palmier à huile ainsi que l’hévéa et la citronnelle, pratiquées respectivement en territoires de Kibombo et de Lubutu et qui sont actuellement à l’abandon.
- L’élevage : Il est essentiellement fait du petit bétail et de la volaille. Il n’existe dans cette province aucune autre unité organisée d’élevage en dehors de la petite ferme de KATAKO en territoire de Kailo (7 Km de Kindu).
- La pêche : s’effectue sur le fleuve Congo, ses affluents et sur le lac Njdale. La production est très faible. La pisciculture se pratique au niveau familial, au stade très rudimentaire.
- Ainsi la Province est comptée à ce jour parmi les provinces les plus pauvres du pays avec des indicateurs socio-économiques très défavorables. Le Maniema est également doté en ressources minières qui sont sous exploitées. L’or et la cassitérite constituent les principaux gisements miniers présents au Maniema.

3. Situation énergétique

La province recourt à trois sources d’énergie mais faiblement exploitées : les combustibles ligneux (bois, charbon de bois et les déchets végétaux), les produits pétroliers et l’énergie électrique dont les potentiels se présentent de la manière suivante : Une des difficultés majeures de la province du Maniema, est le coût exorbitant des produits pétroliers. (3 fois plus chers qu’à Kinshasa). L’ensemble de l’activité économique est fortement handicapée par cette situation (La circulation des biens et des personnes, la petite industrie de transformation, l’artisanat, etc.). Récemment, plus de 66 bassins greniers agricoles ont été identifiés dans le cadre du forum économique pour la relance du Maniema. Malheureusement, ces bassins se retrouvent, en grande partie, dans des zones à faible potentiel hydroélectrique. La valorisation de la biomasse agricole (notamment par la production de biocarburant) parait, dans ce cas précis, être une solution palliative qui peut faire bouger les choses. Le taux d’électrification est très bas (3.0%) et l’état des centrales de production (très médiocre) : barrage hydroélectrique de Lutshurukuru (5.9 MW de puissance installée, centrale privée faisant l’objet d’un accord avec la SNEL pour la distribution de 2.1 MW pour la ville de Kindu) nécessite une réhabilitation) ; Ambwe : 2.1 MW de puissance installée (centrale indisponible) ; Belia : 2.2 MW de puissance installé (centrale indisponible) ; Kampene : 1.6MW de capacité installée (centrale désaffectée) ; Moga : 1.320 MW de capacité installée (centrale désaffectée). L’état des lieux de la distribution de l’énergie électrique : A part la ville de Kindu avec un réseau électrique de 6.6 et 0.4 kV en assez bon état, les autres Cités sont caractérisées par des réseaux vandalisés (inutilisable). La province dispose d’un réseau hydrographique dense qui permet la mise en place de pico, micro, mini centrales hydroélectriques. Le potentiel solaire est favorable à la technologie photovoltaïque (l’ensoleillement est située dans une bande entre 3,5et 6,75 kWh/m2/j). Le potentiel éolien est limité et faible. Les Besoins énergétiques (2012) sont de l’ordre de 18,956 MW (tous les territoires du Maniema), tandis que la production disponible est de: 2.1MW (2012)

4. Dynamique locale


- Existence de plusieurs associations de métiers et artisans dont les capacités nécessitent un renforcement pour une appropriation technologique en micro infrastructure énergétique ;
- Existence de plusieurs associations œuvrant à la promotion des foyers améliorés pour lutter contre la déforestation ;
- Existence d’une forme locale de distribution communautaire de l’énergie électrique à l’aide d’un générateur thermique et un mini réseau électrique regroupant des habitations sur une avenue ou un quartier par ex…
- Implication de toutes les parties prenantes en vue de la relance des activités agricoles et énergétiques en province du Maniema avec l’organisation prochaine du Forum Economique de la province.

5. Actions spécifiques à recommander

Sur la base de ce qui précède, les premières actions spécifiques (liste non exhaustive) à recommander sont :
- Amélioration et augmentation de la capacité d'électrification de la Ville de Kindu et de la Cité de Kalima à partir de la Centrale de Lutshurukuru ; Amélioration et augmentation de la capacité d'électrification de la Cité de Kailo et Ville de Kindu à partir de la Centrale de AMBWE ; Réhabilitation de la centrale de LUBIADJA, (MOGA), Belia (Punia), Kampene (Kampene)
- Elaboration des études de faisabilité pour l’aménagement des micros et mini centrales hydroélectriques à partir des sites identifiés.
- Approfondir les études de faisabilité pour l’électrification de la Ville de Kindu par le projet de La Centrale hydroélectrique de Kamimbi
- Construction de la centrale de Kitete pour l’alimentation de la cité de Kasongo

Cacher les Informations


Mode d'emploi :

- Pour accéder aux fiches projets cliquez sur le nom du territoire

- Pour accéder aux cartes en grands formats, cliquez sur celles-ci



Kabambare



Kasongo



Kailo et ville de Kindu



Kibombo



Kindu



Lubutu



Pangi



Punia