République Démocratique du Congo



Cacher les InformationsPrésentation de la Province

Introduction
Cette sous-partie a pour vocation de présenter la province du Kasai-Occidental et tout particulièrement ses potentialités énergétiques. Ainsi, pour présenter la province de la façon la plus cohérente, il conviendra de présenter les différents aspects (démographiques, économiques et énergétiques) constituant le profil de la province. Dans un second temps, la carte de la province illustre le profil présenté. Enfin, les cartes et fiches projets territoriales complèteront l’analyse des sites et potentialités énergétiques de la province.

Profil de la province
1. Localisation – superficie – population et densité
Située au centre sud de la République Démocratique du Congo, la province du Kasai Occidental est bornée par la province de l’Equateur au Nord, la province du Kasaï Oriental à l’Est, la province de Bandundu à l’Ouest, la province du Katanga et la République d’Angola au Sud. Elle couvre une superficie de 154.741 Km², sa population est estimée à 7.273.898 habitants en 2012, avec une densité de 40 habitants par Km2.
2. Situation économique
La province du Kasaï Occidental présente des potentialités agricoles remarquables avec deux grandes zones de végétation dont l’une est dominée par la forêt et l’autre par la savane. En termes de production agricole et animale, la province du Kasaï-Occidental compte une superficie cultivable estimée à 13.918.000 ha, soit 38,7% de son étendue. Elle offre également une large étendue de terres irrigables, susceptibles de produire de façon échelonnée sur toute l’année. La Province du Kasaï Occidental dispose d'un pâturage important et favorable à l'élevage et à l'intensification du gros et petit bétail. La production de la pêche est, d'une façon générale, faible. L’activité industrielle du Kasai Occidentale est plombée par le déficit très important en énergie électrique. Les activités industrielles sont essentiellement concentrées dans le secteur de l’agroalimentaire (Brasserie du Congo, la Biscuiterie Soja du Kasai, les Huileries de Mapangu).

3. Situation énergétique
La province du Kasaï Occidental en dehors de la rivière Kasaï est baignée du Nord au Sud par des grands cours d’eau qui sont : la Lukeni, le Sankuru, la Lulua, la Miao, la Luebo, la Lueta, la Tshipaka, la Longatshimo, la Tshiumbe et la Lubembe qui offre tous un potentiel important d’exploitation hydroélectrique, mais très faiblement exploité. Les sites économiquement exploitables pour l’aménagement des infrastructures hydroélectriques en pico, micro ou mini centrales hydroélectriques ont été identifiés dans les différents territoires de la province. On peut citer par exemple Tubi-Tubidi sur la rivière Lubi avec un potentiel de 15.4MW, Lubi-a-mpata sur la rivière Lubi-a-mpata avec un potentiel de 1.22 MW, Luekeshi sur la rivière Luekeshi avec un potentiel de 800 kW, Moyo sur la rivière Moyo avec un potentiel de 220 kW, etc. Le potentiel solaire est parmi les plus élevé du pays. Les villes et cités suivantes sont les plus recommendées pour des modules solaires : Kananga, Tshikapa, Ilebo, Luebo ainsi que Mweka (avec des moyennes qui oscillent entre 4,4 et 5,14 kWh/m2/j. L’exploitation de l’énergie éolienne est possible pour des petits et moyens éoliens (44 kW à 999 kW) notamment pour les zones d’Ilebo et de Mweka (et devrait pouvoir être dédié au pompage de l’eau). En général, l’exploitation de l’énergie éolienne est favorable pour les territoires de Kananga, Tshikapa et Luebo, car les moyennes mensuelles du vent restent légèrement supérieures à 3 m/s à une hauteur de 10 m de sol. En termes de potentialités énergétiques des ressources d’énergie primaires en biomasse que regorgent la province du Kasaï Occidental, il y a environ 13.000.000 d’hectares de terres arables. Les territoires de Mweka, Ilebo et Demba sont des zones à forte production à cause de l’importance de la forêt qui présente des sols meilleurs qu’en savane. Le sol à prédominance argileux du Territoire de Luiza offre d’énormes potentialités agricoles. De deux zones agro-écologiques que compte la province, la Zone Nord à prédominance forestière est favorable aux cultures industrielles et vivrières ; tandis que la Zone Sud des savanes est à vocation agropastorale. En outre les terres marginalisées pourraient convenir à la culture de Jatropha pour la production du biocarburant. Le taux d’électrification de la province est très bas (0.5%). Les grandes villes de la province sont alimentées par des sources thermiques (Kanaga, Mweka, Ilebo, etc.). Les besoins énergétiques (2012) sont évalués à 264,774 MW (tous les territoires de la province du Kasaï occidental) contre une capacité installée actuelle (2012) insignifiante: 1,94 MW, faisant ainsi ressortir un gap très important qui fait plomber tous les secteurs.

4. Dynamique communautaire
Face à l’ampleur des besoins énergétiques, des multiples initiatives sont entreprises par les communautés locales, ONG ou même le secteur privé :
- Des regroupements des artisans et petits techniciens dans des associations de métiers pour promouvoir les technologies des énergies renouvelables (TER) comme la roue hydraulique, fabrication des batteries, ou encore atelier de fabrication des foyers améliorés ;
- Des initiatives privées assez dynamique dans l’aménagement des pico ou micro centrales hydroélectriques ;
- Existence de plusieurs projets de développement énergétiques par des organisations non gouvernementales 0.380 MW de puissance installée, Mikalayi Kabwe : 0.060 MW de puissance installée; St Joseph : 0.1 MW de capacité installée, indisponible. L’exemple le plus cité, du secteur privé, est celui de l’EDC (Energie Du Congo) : 1.5 MW de puissance installée,
- Projet de l’aménagement hydroélectrique de grand Katene de capacité installée de 64 MW sur la rivière Lulua (Projet en cours d’exécution par le bureau d’étude WAPCOS de la République d’INDE) ;

5. Actions spécifiques à recommander
Sur la base de ce qui précède, les premières actions spécifiques (liste non exhaustive) à recommander sont :
- Soutenir les initiatives en cours au travers des programmes de renforcement des capacités pour une appropriation technologique en micro infrastructures énergétiques ;
- Favoriser la pénétration des autres formes d’énergie (énergie solaire photovoltaïque, biomasse-énergie, etc…) dans la province du Kasaï Occidental et ainsi favoriser le mix énergétique
- Elaborer des études de faisabilité pour les projets de développement des infrastructures énergétiques par pico, micro ou mini centrales hydroélectriques ;

Cacher les Informations



Mode d'emploi :

- Pour accéder aux fiches projets cliquez sur le nom du territoire

- Pour accéder aux cartes en grands formats, cliquez sur celles-ci




Dekese



Demba



Dibaya



Dimbelenge



Ilebo



Kamonia



Kazumba



Luebo



Luiza



Mweka