République démocratique du Congo




La biomasse joue un rôle important dans le paysage énergétique africain. De nombreux pays restent fortement dépendants de la biomasse traditionnelle. Il est estimé que la biomasse représente 58 % de la consommation énergétique finale en Afrique. L’exploitation de cette ressource et notamment de la biomasse traditionnelle pose d’importants problèmes pour l’environnement et les populations tels que la pollution de l’air dans les maisons due à l’utilisation de cuisinières à biocombustibles, la dégradation des terres et la déforestation.

Toutefois, il existe d’autres moyens, beaucoup plus durables et prometteurs pour l’exploitation de la biomasse et sa transformation en électricité tels que :
• La combustion directe : il s’agit de la méthode la plus ancienne de production d’électricité à partir de biomasse qui consiste à brûler directement le combustible. Son rendement reste toutefois assez faible (20%)
• La cocuisson : ma cocuisson consiste à brûler la biomasse avec du charbon dans des chaudières de centrales traditionnelles. Cette technique est considérée comme l’une des méthodes les plus économiques de production d’électricité à partir de biomasse. Son rendement est supérieur à la combustion directe (35 %)
• La gazéification : la gazéification de la biomasse pour produire de l’électricité est une méthode deux fois plus efficace que de la brûler directement et diminue les émissions de particules et de gaz à effet de serre
• La méthanisation : il s’agit d’un traitement des déchets organiques qui conduit à une production combinée de gaz convertible en énergie (biogaz),

Ainsi, de nombreux efforts ont été effectués pour parvenir à utiliser et améliorer de façon durable l’utilisation de cette ressource abondante.de façon concevoir des fours à carboniser à haut rendement ou d’une cuisinière améliorée respectueuse de l’environnement des ménages les plus pauvres. En plus de cela, le biogaz représente aussi une forme d’utilisation prometteuse de la biomasse, notamment dans des unités de production à petite échelle pour des écoles ou des hôpitaux en milieu rural. A plus grande échelle, la biomasse peut aussi être exploitée dans des unités de cogénération pour la production d’électricité/chaleur et la production d’éthanol et de biodiesel comme biocombustible.

Bien que la plupart des pays en Afrique ne dispose pas de bases de données fiables et actualisée sur les ressources en biomasse, on estime que sur les territoires ruraux cette ressource est abondante, notamment grâce aux déchets agricoles et déchets provenant des industries sucrières et des industries du riz ou du bois de palme.